En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Google et ses partenaires utilisent des cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et pour nous permettre de mesurer l'audience, cliquez pour en savoir plus .


Court extrait de l’ ODS (ODS est l’acronyme du dictionnaire officiel du scrabble.)

• HACHURE n.f.
• HACHURER v. [cj. aimer].
Pluriel : HACHURES
Infinitif : Nike Hypervenom Phelon 3 AGPro Chaussures de Football Entrainement Homme Vert Electric Green/BlackHyper OrangeVolt 44 EU 44 EU B22sJn

Indicatif présent : YUCH Sandales Femmes Bretelles Croisées À Plat Chaussures OccasionnelsRose37 5ypNh
HACHURES flip flop flippadrilla Seaweed Espadrilles Femme Rose Pink 251 36 GRGhUkn
HACHUREZ XZGC Les Femmes Enceintes à Semelle Souple Sandales Femme 36 EU Lait Blanc wi6SO

Indicatif imparfait : HACHURAIS HACHURAIT HACHURIONS Poussin bleu Chaussons bébé cuir gris Pointure 812 mois 9E46Xqfd
HACHURAIENT
Indicatif futur simple : Portwest FW63nbsp;–nbsp;Chaussures de travail Trekker S1P 36/3 41 noir hgjcjg
Feifei Hommes Chaussures de Haute qualité Matériaux Mouvement Loisirs Imperméable Hiver épaississement Garder au Chaud Couleur 02 Taille EU/41/UK758/CN42 k6sucr
Skechers Equalizer Chaussures de sports en salle fille Rose Npmt 29 EU 115 UK 125 US 9p3L4
HACHURERONS HACHUREREZ HACHURERONT
Indicatif passé simple : HACHURAI HACHURAS HACHURA HACHURÂMES HACHURÂTES HACHURÈRENT
Subjonctif présent : HACHURE HACHURES HACHURIONS HACHURIEZ HACHURENT
Subjonctif imparfait : HACHURASSE HACHURASSES HACHURÂT HACHURASSIONS HACHURASSIEZ HACHURASSENT
Conditionnel présent : HACHURERAIS HACHURERAIT Chaussures de Toile Chaussures de Toile Pour Hommes Chaussures Décontractées Chaussures à Lacets Mocassins Plats Chaussures de Pont Color Black Size 39 kz25W30yLJ
Chaussures marron Fashion homme S9KUJCz
HACHURERAIENT
Impératif : HACHURE HACHURONS HACHUREZ
Participe présent : HACHURANT
Participe passé : HACHURÉ HACHURÉS HACHURÉE HACHURÉES

Court extrait du Wiktionnaire (Dictionnaire libre et gratuit que chacun peut améliorer.)

•  Baskets Unisexe Dr Martens rouges L1UNo47M
n. Action de hacher .

•  hachure n. (Dessin et Gravure) Traits fins, parallèles ou croisé s les uns sur les autres par lesquels on forme les.

•  hachure n. (Cartographie) Traits par lesquels on marque l’ Chaussures Camper roses fille uVCK5Gk3
des montagne s ou la ligne des côte s.

5 sous-mots (Mots se trouvant tels quels à l'intérieur du mot.)

CHU HA HURE RE URE

3 sous-mots DàG (Mots écrits de droite à gauche, se trouvant tels quels à l'intérieur du mot.)

ski avec cliptoe sandales dames Bleu foncé 40 tgjphG
CA RU

2 anagrammes (Nouveaux mots formés en changeant l'ordre des lettres du mot.)

Chaussures Chicco Casual fille ekLzwqA
HUCHERA

2 cousins (Nouveaux mots formés en changeant une lettre du mot.)

HACHUR A M ACHURE

Aucun lipogramme (Nouveau mot formé en enlevant une lettre d'un mot.)

Une épenthèse (Nouveau mot formé en insérant une lettre dans le mot.)

HACHUR E E

18 suffixes (Nouveaux mots formés en ajoutant une ou plusieurs lettres à la fin du mot.)

HACHURE E HACHURE R HACHURE S HACHURE Z HACHURE ES HACHURE NT 40 EU Reebok Cloudride DMX 30 Chaussures de Randonnée Basses Femme Gris Coal/Flint Grey/White 000 40 EU Gris (Coal/Flint Grey/White 000) Chaussures de Randonnée Basses Femme tWwC8
Primadonna 089991163Mf Bottes Classiques Femme Noir Nero 41 EU Noir (Nero) 41 EU Bottes Classiques Femme Primadonna 089991163Mf eoPnopzgC
HACHURE RAS HACHURE REZ Nike Chaussures De Football Hypervenom Phelon Iii Firm Ground Nike Soldes bqcn0
HACHURE RAIT HACHURE RENT HACHURE RIEZ HACHURE RONS Chaussures roses Fashion uuHkaPcEHi
HACHURE RIONS HACHURE RAIENT

Aucune fois au milieu (Nouveau mot formé en ajoutant une ou plusieurs lettres devant et à la fin d'un mot.)

Aucun préfixe (Nouveau mot formé en ajoutant une ou plusieurs lettres devant un mot.)

2 anagrammes avec la lettre E (Nouveaux mots formés avec toutes les lettres du mot et la lettre E.)

HACHURE E HEUCH E RA

Une anagramme avec le I

HUCHERA I

Une anagramme avec le R

HACHURE R

3 anagrammes avec le S

HACHEUR S HACHURE S HUCHERA S

Une anagramme avec le T

CHAHU T ER

Une anagramme avec le Z

HACHURE Z

Une anagramme moins la lettre A (Nouveau mot formé avec les lettres du mot moins la lettre A.)

HUCHER

Une anagramme moins H

RAUCHE

2 anagrammes moins U

HACHER 37 EU Skechers Burst Walk Baskets Femme Rose Hot Pink 37 EU Skechers Burst Walk 6CehQtulV

Pointage au scrabble

15 points.

Probabilité au scrabble (Probabilité de piocher 7 lettres (au début de la partie) permettant de construire le mot.)

Joker permis, 1 chance sur 115729.

Joker interdit, 1 chance sur 1899892.

Autres langues

Valide : anglais

Invalide : espagnol italien


Mot précédent   |  Mot suivant   |    |  Chercher des mots

(*) Cliquer ou appuyer les mots en majuscules.

Vous aimez le scrabble, visitez nos sites web :

Gioseppo 30195 Sneakers Basses Bébé Garçon Multicolore Blanco/Marino 23 EU Sneakers Basses Bébé Garçon Multicolore Blanco/Marino 23 EU Gioseppo 30195 bcqeY

SKU-66342-chh511
Gioseppo 30195, Sneakers Basses Bébé Garçon, Multicolore (Blanco/Marino), 23 EU
Gioseppo 30195, Sneakers Basses Bébé Garçon, Multicolore (Blanco/Marino), 23 EU

Ce site utilise des cookies informatiques, cliquez pour en savoir plus .
© Ortograf Inc. Site web mis à jour le 26 septembre 2017. Informations & Contacts

Réussir avec Cerfrance

Choisir Cerfrance

Tous vos projets d'entrepreneur

Ils réussissent avec Cerfrance

Nos expertises métiers

Secteur

Spécialité

Des services gagnants

Tous vos outils

Une offre pour aller plus loin

Déclaration de revenus

Demande de devis Se faire rappeler
Etre rappelé
Etre rappelé
Recherche

Gioseppo 30195 Sneakers Basses Bébé Garçon Multicolore Blanco/Marino 23 EU Sneakers Basses Bébé Garçon Multicolore Blanco/Marino 23 EU Gioseppo 30195 bcqeY

SKU-66342-chh511
Gioseppo 30195, Sneakers Basses Bébé Garçon, Multicolore (Blanco/Marino), 23 EU
Gioseppo 30195, Sneakers Basses Bébé Garçon, Multicolore (Blanco/Marino), 23 EU
Précédent
Suivant
1
2
3
4
5
6
Réduire le banner

48 Le projet de ville malléable peut notamment s’appuyer sur des «oasis de temps continu» offrant, de loin en loin, des grappes de services publics et privés (commerces, cabinets médicaux, crèches...), assurant le droit à la ville et installées sur des lieux de flux accessibles sans gêner la ville qui dort 25 . Les lieux de transit (gares, aéroports, stations-service), où les nomades s’arrêtent et se restaurent, sont des sites possibles pour assurer les services de la «ville de garde». Il s’agit de concevoir une ville accessible et hospitalière où celles et ceux qui sortent la nuit - pour le travail ou les loisirs - puissent le faire dans de bonnes conditions et sans réveiller les autres. Le développement de pôles de services ouverts 24h/24 et 7j/7, aux abords des espaces de flux (gares, stations service...) est une priorité. La plupart des services publics et privés seraient assurés à partir de ces pôles de temps continu bien répartis dans la ville mêlant les fonctions de la ville de garde (sécurité, santé...) et d’autres fonctions actuellement absentes ou réduites le dimanche, durant la nuit ou parfois pendant les périodes de vacances: commerces alimentaires et vestimentaires, culture, restauration, transports publics, administration, culte ou bien-être, voire certains aspects éducatifs ou politiques dans des lieux de flux vivants qui ne gênent pas les autres usages de la ville.

49 Dans un espace-temps où les notions de sécurité et de liberté sont de plus en plus essentielles, nous devons imaginer un urbanisme de la ville malléable qui s’appuie sur quelques grands principes pour que les cités restent des lieux d’échange et de convivialité attractifs: l’hospitalité permanente des espaces publics et du mobilier urbain face à la dureté de conditions de vie; l’information face à un territoire mal connu et appréhendé; la qualité face à un environnement difficile; l’égalité urbaine face aux trop grandes différences entre centre et périphérie; la sensibilité face à la stricte rationalité du jour; la variété face aux risques de banalisation; l’inattendu par l’invention et l’événementiel; l’alternance ombre/lumière face aux risques d’homogénéisation; la sécurité par l’accroissement du spectacle urbain et de la présence humaine plutôt que par les technologies sécuritaires et l’enchantement de la ville par l’invention permanente.

50 Nous proposons également de définir une nouvelle ergonomie des temps et des espaces urbains autour des notions de bien commun, de variété, de surprise, de densité, de mixité temporelle ou d’inter-culturalité en incorporant les notions déjà développées d’accessibilité et d’hospitalité.

51 Compte-tenu de ces évolutions et à partir des données, analyses et travaux menés au cours des dernières années sur les temps de la ville, l’offre urbaine, les mobilités, les nuits urbaines ou la ville foraine 26 , nous pouvons commencer à définir un nouveau vocabulaire et préciser quelques concepts: - qui renvoie au calendrier d’offres et d’usages de la ville malléable; - déjà évoqués;- de la ville malléable;- qui permettent de se resynchroniser, de faire société, territoire, ville ou famille alors même que les grands rythmes collectifs traditionnels se sont effacés;- qui créent du collectif et de la perturbation éphémère;- qui structurent les individus et les groupes;- qui naissent de ces pratiques temporaires;-

52 Les nouvelles cultures temporelles, l’usage intérimaire des temps et des lieux, sont d’autres concepts à préciser qui mettent en évidence une nouvelle façon d’habiter les espaces et les temps des villes et nous obligent à repenser nos cartes d’identité.

29 Aussi, est-il possible de remarquer qu’à chaque fois qu’il y a création de distance, autrement dit, un déplacement pour reprendre les termes de B. Latour 9 , cette opération a un coût. Il y a un avant et un après, l’après étant toujours différent de l’étape précédente. Ce coût ne se chiffre pas nécessairement: il est simplement la traduction d’un effort. Nous sommes là aux fondements de l’acte géographique et de la spatialisation. En effet, pour «faire» un autre lieu ou pour co-construire un lieu, qu’il soit à controverse ou non, il y a un prix à payer pour le déplacement (au sens de création de distance ou de rapprochement). Il y a d’abord des êtres éloignés, et ceux-ci, au prix d’un effort important, vont créer des coexistences, construire des co-présences, créer des lieux. Cet effort, ce prix à payer, se traduit en termes de quantité de médiateurs à rencontrer: chaque être et chaque chose peut obliger à une transformation, à une bifurcation par rapport au projet initial. Cela a été le rôle du sol et de sa composition géologique par exemple. Celui-ci a contribué à transformer l’emplacement de la ligne. Cet effort, ce prix à payer, varie aussi en fonction des systèmes techniques à disposition, de l’état des connaissances scientifiques (quelles zones d’ignorance, quelles incertitudes, portant sur quoi?) ainsi que des ressources que les individus mobilisent.

30 Enfin, signalons qu’un élément distingue les acteurs concernés par la ligne: pour les riverains, l’ouvrage est essentiellement localisé et c’est l’impact sur l’environnement qui compte; sur d’autres terrains, nous avons pu observer que sur une même ligne LHT les riverains mettaient tantôt en avant l’impact sur le patrimoine, tantôt l’influence éventuellement délétère des champs électromagnétiques sur la santé sans qu’apparaisse une communauté d’intérêts politiques tout au long de l’ouvrage. En revanche, pour les promoteurs du projet, la ligne et le poste ne sont que des éléments destinés à contribuer à la qualité de service de l’ensemble du réseau en alimentation électrique. Le lieu n’est donc pas le même selon les acteurs concernés: est-ce l’échelle géographique qui varie avec les acteurs impliqués 10 et comment rendre compte des effets de grandeur relative entre les différents éléments concernés par la controverse? S’ouvre alors une question importante et controversée 11 celle de savoir comment qualifier ces espaces où se mêlent des lieux, des aires et des réseaux.

31 Au terme de cette analyse, nous pouvons dire que les «entités spatiales» décrivent et en même temps participent à la construction des processus de configuration/reconfiguration des collectifs (Latour, 1999). En effet, la controverse socio-technique et publique ne vise pas à débattre autour d’un objet qui reste stable. À l’issue des débats, tout a changé: les positions des acteurs (riverains et promoteurs), la ligne qui s’est raccourcie, les propriétés du sol se sont amoindries par rapport à l’idée que l’on s’en faisait, etc. C’est la raison pour laquelle on ne peut ni parler d’un «espace donné» qui serait en quelque sorte indiscutable, ni d’un espace sur lequel est projeté du travail et de l’information, selon la définition de C. Raffestin (1997), donc des valeurs qui seraient à jamais discutées. Les scientifiques ne sont plus seuls à discuter des faits et les sciences sociales ne définissent pas seules les valeurs . De ce point de vue, notre étude de cas ne coïncide pas avec la définition de C. Raffestin (1997): «Un territoire par rapport à un écosystème naturel n’est, en fait, rien d’autre que la projection de travail humain à l’aide de médiateurs – pratiques et connaissances – qui s’enracinent dans les sciences et les techniques. […] Ce réagencement des écosystèmes naturels débouche sur une territorialisation.» Non seulement le rôle que jouent les sciences et techniques est plus souple que cette définition ne le laisserait supposer: il n’y a selon nous pas d’ancrage du territoire dans les sciences et techniques, mais plutôt un constant processus d’aller-retour qui contribue à la fois à produire des formes spatiales, des sciences et des techniques; plus encore, la controverse n’est pas le résultat d’une projection mais est issue d’une interaction constante entre les éléments physiques et sociaux pour constituer … ce qui semble davantage se rapprocher de la notion de lieu. Dans cette controverse, l’espace n’est pas seulement produit en fonction de schèmes collectifs d’essence sociale 12 , il est parfois co-construit par les habitants lesquels savent s’immiscer dans les objets scientifiques et techniques.

32 En effet, la dynamique de la controverse fait fi de ce partage entre les éléments physiques et sociaux. Pensons aux agriculteurs, au patrimoine ou encore au sondage géologique dans l’analyse des lignes à haute tension. Si le poste s’est finalement déplacé de Balbec à Brissol, ce n’est ni en raison de considérations «purement» techniques, ni en raison de considérations «purement» politiques, mais bien parce que des forces hétérogènes, mêlant intimement savoir technique et intérêts socio-politiques, ont pu être connectées: l’argumentation d’un maire recalculant un nouveau centre de gravité, des sondages géologiques, un travail de mobilisation mené par un comité d’opposants, etc. Pour l’emporter, chaque porte-parole a dû faire l’effort pour tenir ensemble les impératifs d’EDF, des contraintes techniques et des enjeux socio-politiques.

Le projet de l’école Skørping a été ouvert au printemps 2016.

Projet réalisé en collaboration avec Skælskør anlægsgartner, Zanpa Femmes Hiver Bottes de Neige Plateforme White Taille 33 Asian o7Hvol
KKK Kvalitetsbyg, le directeur de l’école Peter Hansen et le directeur adjoint Hanne Larsen.

Images et texte via VEGA landskab

Photographies par Simon Jeppesen

La chapelle Saint-Thomas-Becket, dernier vestige visible d’une léproserie médiévale, est situé à Aizier en France, au coeur du Parc naturel régional des boucles de Seine . Confiné dans une forêt dense, territoire en marge et délaissé des circuits de visite touristiques normands, le site s’efface inexorablement sous la dynamique végétale et du temps.

Datant du XIIème siècle, l’ancien lieu de culte associé à la Léproserie du même nom est aujourd’hui en état de ruine. Suite à la fouille intégrale du site pendant plus de 12 ans, le site révèle toute son importance comme en témoigne le nombre de sépultures mises à jour (232). Le projet de restauration proposé et mené par l’agence Pierre Marchand Architecte est un projet de cristallisation de ruines.

Le programme prévoit la mise en valeur et l’interprétation du site, sa valorisation paysagère et l’intégration d’un ossuaire restituant les fouilles archéologiques de la léproserie. L’équipe d’architectes composée également des architectes paysagistes de l’ LJO Sandales Pour Hommes Chaussures De Plage Corium Loisirs En Plein Air Montagne Escalade Baotou ChaussuresBUK/EU41 kaIFT
et de StudioMinibus ont élargi la commande initiale d’aménagement d’un lieu circonscrit, en le reconnectant à son territoire, tout en pérennisant les usages en place.

Un parcours proposant une réflexion interprétative sur la maladie et la place du malade au moyen-âge a donc été créé. Accessible à tous les publics depuis une aire de stationnement, le sentier converge avec un chemin de randonnée existant vers une plateforme d’information puis vers un grand belvédère, grande rampe ascendante vers le ciel, point d’orgue du parcours.

Texte par Pierre Marchand Architecte et Atelier Volga

Un nouveau centre d’art et de culture a émergé de la synergie entre les paysages et l’historique des anciens entrepôts de trains de marchandises de la ville de Aarhus au Danemark. Ce lieu de création et de production culturelle nommé Godsbanen offre des ateliers, des studios, des salles de théâtre, auditorium, salle de danse et autres afin de créer une interaction multidisciplinaire entre la scénographie, les arts visuels et la littérature. Le tout est rassemblé sous une grande toiture, accessible à tous et lieu de rencontre offrant des points de vues sur la ville. Le projet est une réalisation des architectes de Exner et Nord, en collaboration avec les ingénieurs de YFF Velours moderne dAmérique latine Les femmes net Salsa Tango Ballroom Dance ShoesEW1 Black5 l53Rfc

Les images proviennent du site web

L’aire de jeu des 18 mois à 5 ans et des 5 – 12 ans au parc Jeanne-Mance a été réaménagée par le Service des grands parcs, du verdissement et du Mont-Royal de la ville de Montréal en 2015. L’aire de jeu est située en bordure de l’avenue du Parc entre l’avenue Duluth et la rue Rachel. Le parc Jeanne-Mance fait partie de l’arrondissement Le Plateau Mont-Royal et est situé dans le site patrimonial du Mont-Royal. Cet espace, jumelé au secteur de la côte Placide du parc du Mont-Royal, constitue le parvis du flanc est du Mont-Royal.

1 Observation participante, voilà une association qu’il faut à tout prix conserver. Une littérature torrentielle porte sur le maintien du trait d’union conceptuel, si cher à la tradition classique en anthropologie. Depuis Malinowski on a beaucoup discuté sur le statut du chercheur sur le terrain, sur les modalités de sa présence pendant une longue durée et ses effets sur la production des savoirs. Ainsi, aux États‑Unis le mouvement hétérogène connu comme «post‑moderne» a pris en charge une réflexion critique particuliè­rement corrosive sur la notion d’observation participante 1 . Ils ont déconstruit les textes ethnographiques afin de montrer comment ce mode de rencontre avec les gens, préconisé en rhétorique, ne correspondait en rien avec la pratique menée par les anthropologues durant leur séjour sur le terrain.

2 L’idée de participer laisse comprendre clairement que le cher­cheur, présent sur le terrain, fait partie du champ des rapports so­ciaux. Le problème se pose donc autour de la notion d’observation: elle confère un caractère «scientifique» à la démarche anthropolo­gique, à l’exemple des sciences exactes qui l’emploient dans le cadre des expériences de laboratoire, et en même temps la rend «utilisable» par les sciences sociales dans leur enquête de terrain.

3 C’est en effet cette dialectique qui est au cœur du dispositif épistémologique que nous allons mettre en question en nous recen­trant sur la notion d’implication 2 . A travers l’analyse de quelques situations d’enquête nous essayerons de montrer que dans la démarche anthropologique, telle que nous la concevons, l’implication du chercheur est le cadre indépassable de la produc­tion des savoirs. Ces situations contrastées (les premiers moments d’une enquête et un enterrement à Fetraomby en 1965, côte orientale de Madagascar; en 1980 des échanges à Beauchamps, banlieue nantaise; des événements qui ont accompagné une propo­sition de réforme dans un laboratoire français de biologie moléculaire en 1997), renvoient aussi bien au cadre d’interaction émergeant d’un côté de la cohabitation et de l’autre du partage du travail.

4 La première situation se déroule dans un village malgache, Fetraomby 3 ; elle illustre la manière dont la présence du chercheur est réinvestie dans le champ symbolique et social, contribuant à la communication entre les acteurs. Lors des funérailles d’un villageois, à un moment nocturne de la cérémonie, l’anthropologue français est accueilli chaleureusement. Une place d’honneur lui est octroyée: on le traite en Européen prestigieux, on lui parle en utilisant quelques mots français connus. Le lendemain il devient invisible; ceux qui, la veille, étaient d’actifs interlocuteurs font d’abord semblant de ne pas le voir, puis brutalement lui font comprendre que sa présence est indésirable. Devant la répugnance du chercheur à quitter la scène, on le chasse avec violence. Il faudra que cette expérience se répète pour qu’il comprenne qu’il s’agissait d’un événement significatif dans le mode de communication mis en œuvre lors de la cérémonie.

5 On peut décomposer la cérémonie en trois phases successives. Dans un premier temps, les gens sont définis par leurs relations aux ancêtres, chaque groupe représentant un collectif renfermé dans sa généalogie singulière. Ces collectifs reconnaissent leur existence réciproque, se saluant et échangeant des cadeaux. Dans l’étape suivante, les séparations engendrées par les généalogies sont dépas­sées, ce dépassement se construit dans le cadre partagé engendré par la dépendance par rapport aux Européens (leur extériorité est la condition de l’émergence de la condition partagée): on parle fran­çais, on s’habille à l’européenne, on danse comme les occidentaux. La présence du chercheur français donne encore plus d’éclat à ce moment car ce sont normalement les fonctionnaires locaux qui, en tant qu’agents des Européens, occupent cette place. Dans le troi­sième temps, le travail de dépassement est achevé. On construit l’événement sur la relation avec les divinités peuplant la forêt et l’on met en scène la dualité entre les hommes et les femmes. A ce stade, un personnage extérieur n’a plus rien à faire là; l’anthropologue aurait dû s’éclipser comme les fonctionnaires qui connaissent les règles du jeu. Ne le faisant pas il a été expulsé.

Réussir avec Cerfrance

Choisir Cerfrance

Tous vos projets d'entrepreneur

Ils réussissent avec Cerfrance

Nos expertises métiers

Secteur

Spécialité

Des services gagnants

Tous vos outils

Une offre pour aller plus loin

Déclaration de revenus

Demande de devis Se faire rappeler
Etre rappelé
Etre rappelé
Recherche